Bien préparer son support avant de faire un ragréage

Comment préparer votre support avant un ragréage sol ?

Comment effectuer un diagnostic préalable au recouvrement ?

Quelle primaire appliquer en fonction de l’état et de la nature de votre sol ?

Le ragréage est un mortier fluide coulé sur une surface maçonnée, neuve ou restaurée, pour l’aplanir. Le ragréage précède la pose d’un revêtement sol, comme du carrelage ou du parquet.

La pose d’un ragréage obéit à des conditions strictes relatives à la nature et à l’état préalable de son support.

Certaines conditions sont communes à l’ensemble des problématiques de chantier, comme l’obligation de mise en œuvre sur un support sain, dépoussiéré et propre.

D’autres imposent une préparation de support dépendant de la nature de celui-ci. Elles varient d’un chantier à l’autre, selon qu’il nécessite la mise en œuvre d’un ragréage sur une chape béton, sur un ancien carrelage, sur un ancien parquet, sur une surface très abîmée après la dépose du précédent revêtement, sur une surface parsemée de taches de gras, ou sur tout autre type de sol à restaurer.

Par exemple, faire un ragréage sur carrelage nécessitera une préparation différente de celle d’un ragréage sur parquet.

Il est alors nécessaire d’utiliser un primaire adapté à la nature de votre support.

Le primaire permet de :

  • constituer un pont d’accrochage sur le support à couvrir
  • favoriser l’adhérence des enduits de lissage et de ragréage

Appliquer un primaire est indispensable avant la mise en œuvre d’un ragréage, quelque soit le support.

Les questions à se poser pour bien préparer la mise en œuvre d’un ragréage

Je teste l’humidité du support

Le sol recevant le ragréage doit être sec à cœur et ne pas subir de remontées d’humidité. Si le support est humide, il devra être traité.

Testez l’humidité de votre support et vérifiez la nécessité d’appliquer une barrière anti-remontées d’humidité

J’évalue la porosité de mon support

L’application d’un ragréage nécessite un support suffisamment poreux. Un support trop absorbant ou pas assez devra être traité avec le primaire adapté.

Vous devez tester la porosité de votre support et utiliser un primaire adapté

J’applique sur une chape ou une dalle avec des restes de colle

Vous posez un ragréage sur une surface maçonnée dégradée et avec des traces d’un ancien revêtement déposé.

Vous devez utiliser un primaire pour anciennes traces de colle

Je fais un ragréage sur un carrelage

Avant de faire un ragréage sur carrelage, préparez votre sol.

Utilisez le primaire adapté à un ragréage sur carrelage

Je fais un ragréage sur un parquet ou de l’osb

Pour un ragréage sur parquet, préparez votre sol avec un primaire conçu pour les supports en bois.

Appliquez un primaire spécial parquet

Je fais un ragréage sur une ancienne peinture

Si une ancienne peinture ne présente pas de reliefs à traiter, elle impose néanmoins l’application d’un primaire pour assurer l’homogénéité du support.

Appliquez  un primaire avant ragréage sur une ancienne peinture

Vérifiez l’état de votre support

Avant toute opération, effectuez un diagnostic de l’état de votre support. Celui-ci doit être propre et non friable.

Vérifiez la dureté et la solidité d’un sol maçonné à l’aide d’un outil pointu. Si des éclats ou des rayures profondes apparaissent, il est conseillé de déposer le revêtement ou la chape avant la pose du ragréage.

  • Nettoyez et éliminez toutes traces de cire, de peinture, de taches de graisses à l’aide d’une lessive à la soude ou par décapage.
  • Décirez les anciens parquets cirés, poncez les vernis.
  • Vérifiez l’adhérence des anciennes traces de colles bitumineuses, acryliques, résines alcools, etc. Retirez les parties décollées ou descellées.
  • Retirez au scrapper ou au grattoir de chantier le maximum de surépaisseurs.
  • En présence d’un ancien carrelage, sondez les carreaux en tapotant au marteau. Déposez ceux qui sonnent creux ou qui sont fissurés ou partiellement descellés.
  • Sur un ancien parquet, retirez les lames de bois abîmées ou non fixées.

Après chacune de ces opérations, dépoussiérez et nettoyez soigneusement le support.

Testez l’humidité de votre support

La barrière anti-humidité

Le support d’un ragréage doit être sec et sans remontées d’humidité. Effectuez un test d’humidité de votre support et, si nécessaire, appliquez une barrière anti-humidité.

Testez la porosité de votre support

Les primaires d’accrochage

Un ragréage nécessite un support suffisamment poreux. Il est nécessaire d’effectuer un test d’absorption d’une goutte d’eau et d’appliquer le primaire d’accrochage adapté à la porosité du support.

Vous devez faire un ragréage sur un support couvert d’anciennes traces de colle

Les primaires d’accrochage pour traces de colle

Il est nécessaire de traiter un sol couvert de restes de colle issus de la dépose d’un ancien revêtement.

Vous devez faire un ragréage sur un parquet

Les primaires d’accrochage pour ragréage sur bois

Un parquet peut être couvert d’un mortier de ragréage à condition d’appliquer le primaire adéquat. Il est également possible de faire un ragréage sur panneaux de particules, OSB, CTB, CTBH, etc.

Vous devez faire un ragréage sur un carrelage

Les primaires d’accrochage pour ragréage sur carrelage

Il est possible de couvrir un carrelage d’un ragréage en utilisant le primaire adapté.

Vous devez faire un ragréage sur une ancienne peinture

Les primaires d’accrochage pour sols peints

Avant de couler un enduit de ragréage sur un support couvert d’une ancienne peinture, traitez-le avec un primaire adapté pour assurer sa bonne homogénéité.

Mon carnet de chantier

La chape
Le primaire

Le ragréage

La protection humidité
Le carrelage