Poser un ragréage ou un revêtement sur un support humide

Vous devez couvrir un support non sec à coeur ?

Vous ne pouvez pas attendre le séchage complet de la dalle ou de la chape ?

Un support humide, comme un plancher béton, nécessite la mise en œuvre d’un procédé barrière adhérent lorsque son humidité résiduelle est supérieure à 4,5% sur 4 cm de profondeur (vérification à la bombe à carbure conformément à l’annexe de la norme NF-DTU 53.2 ou NF-DTU 51.2 applicable).

Une barrière sera particulièrement utile dans un contexte de chantier où le maître d’œuvre ne peut pas attendre le séchage complet d’une dalle béton, avant la pose du revêtement ou d’un ragréage. Les supports doivent être néanmoins âgés de 28 jours. Par exemple, pour le délai de séchage pour un plancher béton de 15 cm est de 6 mois sans barrière anti-humidité. Avec Eponal 336, le délai de recouvrement est réduit à 28 jours.

La barrière anti-humidité est un procédé à base de résine époxydique bi-composants pour la préparation des supports à base de ciment ou ancien carrelages, humides ou soumis à des remontées d’humidité, destinés à recevoir un enduit de sol classé P3 ou P4S selon la destination du local avant la pose d’un revêtement de sol, ou le collage direct d’un carrelage.
Elle se double d’une application de sable (cloutage) avant la pose de parquet ou d’une interface d’accrochage avant la pose d’un ragréage

tableau-humidite

HYTEC E336 XTREM

Barrière anti-remontée d’humidité avant pose de revêtements de sol souples ou rigides. Barrière anti-radon. Avis Technique n°12/15-1705v1

GRIP A936 XPRESS

Interface d’accrochage hautes performances double fonction. Associé avec le procédé anti-remontée d’humidité EPONAL® 336.

SABLE S409 BOSTIK

SABLE S409. Pour addition aux EPONAL® 336 et 342.